• Reebok, Live with Fire Tour - Lyon

    Reebok, Live with Fire Tour - Lyon

    Reebok, Live with Fire Tour - Lyon

    Ce samedi 25 mai, Reebok était à Lyon pour son Live With Fire Tour pour nous proposer diverses activités, divers cours à tester gratuitement tout au long de la journée ! A l’origine inscrites pour 2 cours à savoir « Dance with Fire » et « Body Combat » nous avons en fait pu participer à 4.

    Il suffisait de s’inscrire sur internet. A votre arrivée, on vous remet un bracelet « interactif » ainsi qu’un gift bag. Le bracelet interactif servait avant tout à entrer et sortir du « village » mais aux bornes, il permettait aussi de publier un statut FB en direct live du LWFT (woot woot ! Ce qui n’a pas fonctionné pour moi) ou recevoir sur son mail les photos prises de vous dans la journée (pas reçu de mail non plus, mais on a retrouvé la photo sur le site alors bon), disons que j’avais un bracelet défaillant.

    J’ai plutôt apprécié le gift bag Reebok. Souvent on se dit, ça va être de la paperasse, de la pub des partenaires, 2 échantillons et une pom’pote !   Pour le coup, j’étais assez contente de retrouver une bouteille de Contrex (qui s’est avérée plus qu’utile après plusieurs heures de sport), mais aussi un numéro du magazine Vital consacré au sport (que j’ai beaucoup aimé lire, je vais guetter le prochain numéro !), ainsi qu’un tube de Lipo Expert Control d’EAFIT (grand format attention !), un gel définition silhouette que je vais donc tester. Pour finir, le classique chéquier de coupons réduction qui expireront tous avant d’avoir besoin de les utiliser, mais surprise, dedans se trouvait un coupon pour 5 entrées gratuites pour 10 achetées à MA salle de sport. Tout bête, mais j’étais contente de le retrouver là.

    Passons aux cours !

    Le temps étant incertain, Reebok avait prévu le coup et couvert la scène, la « salle » de sport, et les stands. Même si cela n’a pas été suffisant quand la grêle a pointé le bout de son nez, je salue quand même l’organisation !

    Reebok, Live with Fire Tour - Lyon Reebok, Live with Fire Tour - Lyon

    Nous avons donc testé les cours de « Dance with Fire », de « Body Jam », de « Latin Dance » et enfin de « Body Combat ».  Malheureusement nous n’avons pu assister pleinement au dernier par manque de place dans l’espace consacré au cours (et un peu par fatigue), nous avons préféré partir, j’aurai sans aucun doute tuer quelqu’un avec mes coups de pieds. Dommage car c’était un cours prometteur, énergique et qui aurait bien fini de nous achever après cette journée.

    J’ai moins apprécié les cours de Dance with Fire et de Latin Dance, pas aussi fun que promis. Pour la Latin Dance, les pas se ressemblaient un peu tous, au bout de 20min on en avait vite fait le tour, mais il avait pour mérite de plus faire travailler les muscles que d’autres avec certains exercices.

    Par contre, belle découverte de la journée : le BODYJAM ! Un cours de cardio énergique, qui associe la danse à des musiques rythmées qui donnent la pêche et qui motivent ! Cela restait des mouvements simples, mais rapides, les coachs étaient super, j’en suis ressortie fatiguée mais de super bonne humeur. Enfin bref, il va falloir que je regarde où je peux continuer ce sport sur Lyon ! 

    Reebok, Live with Fire Tour - Lyon Reebok, Live with Fire Tour - Lyon

         Le premier cours étant à 10h et le dernier à 16h, nous en avons profité pour observer un peu les autres cours notamment le CrossFit et le Rebel Yoga. L’un comme l’autre m’ont étonné. Moi qui voulait tester le CrossFit, je me dis que j’ai bien fait de choisir autre chose, je ne pense pas être prête physiquement à faire une telle chose. Et puis faire des pompes, lancer des ballons à terre (qui rebondissent pas ! TELLEMENT FRUSTRANT)…, je ne pense pas que ce soit ce que je recherche dans le sport, à part peut-être le côté « dépassement de soi ».

    Quant au yoga (qui est tout autant « rebel » que le chat de 12 ans de mémé *choisissez le nom que vous voulez ici*), je suis partagée. Je me dis qu’il faudrait vraiment que je teste pour voir ce que ça fait, parce que à voir ça, je reste perplexe devant la position du chameau mais aussi impressionnée. Je ne pensais pas qu’on était physiquement capable de se tenir dans de telles positions. Avec l’équilibre que j’ai, je suis persuadée que je finirai sur les fesses une fois de plus.

         Pour finir, le « village » était composé de quelques stands des partenaires comme Eafit ou encore La Parisienne (et son jeu concours), LesMills, de quelques bornes « interactives » pour tenter de gagner des cadeaux et enfin un stand avec leur dernière collection, en résumé, rien qui sort de l’ordinaire, mais on y allait pas pour ça.

    Reebok, Live with Fire Tour - Lyon

    Mention spéciale au café à 10h et aux chauffages extérieurs qui ont réchauffé mon cœur (faute d’avoir du soleil).

    En résumé, une journée très agréable, de jolies découvertes sportives (on a même eu le droit au soleil en bonus au moment de déjeuner), le tout dans une bonne ambiance, quelques souvenirs photos…

    Je guetterai sans doute la prochaine tournée ! Pour les intéressés, la prochaine et dernière date sera à Nantes le 1er juin !

     

     

     http://www.livewithfiretour.fr/

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Plusieurs personnes m’ont posé des questions à propos du running, à propos de ma motivation, des trucs utiles à savoir, j’ai donc décidé d’en faire un article avec avis et conseils sur ce sport qui rend vite accro.

    Comment se lancer ?

    « Moi je veux bien venir courir avec toi, mais je sais pas comment faire ! » C’est exactement ce que m’a dit une amie lorsque j’évoquais l’idée d’aller courir en groupe. A cela je répondrai que c’est très simple : il suffit de mettre un pied devant l’autre, de respirer, et d’avancer.

    Oui, tout le monde peut faire ça, mais sans être une experte, certaines choses sont essentielles pour se lancer, tenir, et recommencer quelques jours après pour ne plus s’arrêter.

    La tenue

    C’est peut-être à tort, mais je pense que pour courir bien, il faut courir belle et confortable. Il faut se sentir à l’aise dans sa tenue de sport, il faut se sentir légère. Et me sentir belle quand je cours m’aide à avancer et prendre plus de plaisir à l’ouvrage.  Mais il faut aussi penser pratique et légèreté.

    Couurs Babou, couuuuuuuuuuurs !

    D’après moi il y a disons 2 à 3 essentiels, 3 indispensables pour courir.

    De bonnes baskets : Il suffit de vous rendre dans votre magasin sportif le plus proche, le choix est large et il existe des tonnes de baskets différentes adaptées au terrain sur lequel vous courrez, à vos besoins, au temps de course. N’hésitez pas à demander l’avis d’un vendeur sur place, et il y en a pour tous les prix. Pour commencer, pas besoin de prendre la Rolls Royce de la basket.

    J’ai craqué récemment pour les Eliorun de la marque Kalenji et j’en suis plus que satisfaite pour les avoir testé il y a 2 jours. Elles sont légères, hyper confortables, très agréables (et en plus elles sont roses, enfin, ça, ça compte pas pour courir vite, enfin presque pas).

    Une brassière de sport : alors oui, c’est moche mais il faut savoir ce que vous préférez : porter un soutif moche quand vous courrez ou avoir une poitrine moche dans 10 ans ? Le choix est vite fait. D’autant plus que ce n’est pas agréable de courir et de sentir que ça ballote, cela peut même être douloureux. Il existe plusieurs degrés de soutien en fonction de votre poitrine mais c’est vraiment quelque chose à ne pas négliger ! Il y en a également pour tous les prix, à vous de voir celle qui vous correspond. Ici : Brassière Sportance Power, Kalenji (poitrines généreuses) 

    Des chaussettes de sport : il n’y a rien de pire lorsque l’on court que d’être arrêtée par un frottement désagréable ou une ampoule. Pour ça, j’opte pour des chaussettes adaptées, conçues pour apporter du confort, éviter les frottements, etc…

    Enfin, je préfère porter un corsaire pour courir car il est évidemment bien plus léger et plus pratique qu’un gros jogging encombrant, et en plus, ça tient moins chaud ! Et pour le t-shirt libre à vous de prendre ce qu’il vous va, mais j’opte personnellement pour un t-shirt « respirant » comme ils disent, avec des zones d’aération pour absorber et évacuer la transpiration (mmmh, vous avez dit glamour hein ?).

    La motivation

    Couurs Babou, couuuuuuuuuuurs !

    Le plus dur c’est d’aller courir les premières fois. Oui, je ne vais pas vous le cacher, ce sera dur, fatiguant, douloureux. Mais ça en vaut la peine, je vous explique ça un peu plus bas. Alors pour se motiver à y aller, vous pouvez faire plusieurs choses.

    Courir le matin. Parce que le soir, on est fatiguées, on en a plein les pattes, on vient de se poser devant une série, et on a plus envie de ressortir, surtout pour aller courir, car à ce moment de la journée, la seule chose qui vous vient en tête c’est « il y a que les fous pour faire une chose pareille ! ». Du coup, on y va le matin, juste après un petit dej’, pas trop tôt, mais pas trop tard, au moins ce sera fait, et en plus ça met en forme pour toute la journée !

    Courir en groupe ! J’ai pour habitude de courir seule, et je commence tout juste le running avec quelques copines et je n’ai jamais couru autant qu’avec elles. Inconsciemment, on s’oblige à continuer pour ne pas stopper les autres, en plus, il y en a toujours une qui a une connerie à dire (soit moi, clown officiel) et si une est sur le point de lâcher, les copines sont toujours là pour la remotiver.

    Courir en rythme. Voilà une autre chose qui me motive à courir et avancer. LA PLAYLIST DE SPORT ! Ici, je ne cherche pas de la musique de qualité, ce n’est d’ailleurs pas vraiment ce que j’ai l’habitude d’écouter mais je cherche une musique qui a un rythme, qui donne de l’énergie. Pour cela, je vous donne donc la playlist avec laquelle je cours, elle est plutôt longue, cela me permet de ne pas entendre toujours les mêmes, alors en aléatoire c’est parfait.

    Calvin Harris – Feel so close 

    One Direction – Live While We’re Young

    Carly Rae Jepsen – Tiny Little Bows

    Selena Gomez – Hit the Lights

    Adam Lambert – Trespassing

    Beyoncé – Single Ladies

    Christina Aguilera – Fighter

    Rooftop – Set it on fire

    Flo Rida – Let it Roll

    Pitbull ft. Christina Aguilera – Feel this moment

    KLC Clave Cubana - Fuera de control

    Justice Crew – Boom Boom

    Macklemore – Cant’ Hold Us

    Dragonette – Let it Go

    ?? - Ponte los Tenis

    Ne-Yo – Let me love you

    Radical Something – You feel amazing

    Ram Jam – Black Betty

    Ryan Ritchie – Get your soul down

    Will.i.am ft. Britney Spears – Scream & Shout

    Macklemore – Thrift Shop

    Kelly Clarkson – Stronger

    Justin Timberlake – Suit & Tie (étirements)

    Maroon 5 – Secret (étirements) 

    Courir contre soi-même. Améliorer ses performances, constater l’évolution, ça aussi ça motive à avancer. Pour cela vous pouvez simplement vous dire de courir un peu plus longtemps chaque jour, mais il existe aussi des applications en tout genre pour le faire pour vous. Ces applications enregistrent votre rythme de course, votre temps de course, la longueur de votre parcours, vos calories, ils font la vaisselle, le café et répondent à vos mails. Euh non. Pas ça.  Sous Android je vous conseille Endomondo qui est très pratique et efficace. Sinon, sur l’Ipod j’ai Nike Fitness (Nike + sous Iphone ou 3, 2, 1 run sont conseillés par des lectrices aussi, merci !). Bref, la aussi, le choix et large, et la version gratuite est tout à fait suffisante pour l’utilisation qu’on en a. Et en plus à la fin, l’Ipod te félicite « Bravo, vous venez d’enregistrer votre meilleure performance » héhé, ça fait plaisir !

     

    La technique 

    Couurs Babou, couuuuuuuuuuurs !

    Je ne suis pas sure d’être assez expérimentée pour vous donner une technique de course, mais au moins quelques conseils. Tout d’abord, courez la tête haute, regardez droit devant vous. Selon où vous courrez le paysage peut aussi être très agréable à regarder, profitez-en.

    Pas besoin de courir vite pour courir bien. Mieux vaut courir doucement mais sur la longueur que courir vite, vous épuiser et vous arrêter tous les 100 mètres.

    Aussi, si vous commencez, donnez-vous des objectifs réalisables. Il est clair que lorsque j’ai commencé à courir, j’avais 10 kilos de plus que mon poids d’aujourd’hui, c’était donc déjà plus difficile mais j’y suis allée doucement. Commencez par alterner 5 minutes de course et 2 minutes de marche, des choses comme ça. L’idéal est de faire une séance d’au minimum 30 minutes. L’avantage du running, c’est que l’évolution se fait rapidement. On gagne vite en souffle, en rapidité, et c’est plaisant ! Alors courez à votre rythme, pensez à bien respirer, bien vous hydrater aussi. Je ne suis pas experte en chiffres mais il me semble avoir lu une fois qu’une perte d’1% du poids du corps en eau pouvait réduire de 10% vos performances. Alors on s’hydrate bien avant, pendant et après la course pour éviter la déshydratation et les douleurs musculaires, etc. Enfin, ne négligez pas les étirements à la fin de votre séance !

     

    Le running : pourquoi j’aime ça ?

    Passons l’argument comme quoi le sport provoque la production d’endorphine, alias, hormone du bonheur, bla bla bla.  Il est vrai qu’après avoir couru, je suis fatiguée, mais je me sens aussi tellement bien ! On a une sensation de bien-être qu’on espère retrouver à chaque fois qu’on court. En plus, courir met en forme pour toute la journée.

    Ce que j’aime dans ce sport, c’est cette idée de performance. Savoir qu’à chaque fois que je vais courir, je m’améliore. Je sais que je m’entraine pour TEL objectif et ça me motive, ça me donne tellement envie de continuer. J’aime l’idée que je peux repousser mes limites, que je peux voir jusqu’où peut aller mon corps et finalement constater qu’il va là où je lui dis d’aller.  Mon côté compétitrice ressort dans ces moments-là. Aujourd’hui, je m’entraine pour faire ma première course de 10km. Et une fois que j’aurai passé ce cap des 10km, que j’y arriverais facilement, je passerai à l’objectif suivant, soit le semi-marathon. C’est tellement plaisant de découvrir toute cette force qu’on peut avoir au fond de soi et de voir si cette force va me permettre de courir 10km puis 21,1km et qui sait, peut-être le double dans quelques années.

    Le running c’est aussi un sport de mental. C’est aussi apprendre à contrôler ce qu’on va faire parce que nos jambes ne vont pas lâcher, c’est seulement notre tête qui lâche. Et bien non. Moi ma tête, mes petits bobos au moment de la course, je leur dis de se taire, et je continue. Bien sûr que c’est dur de courir, si c’était facile tout le monde le ferait, mais au final, à force d’entrainement, courir devient de plus en plus facile.  Et c’est ça qui fait du bien, de savoir que quelque chose de douloureux devient agréable.

    J’aime aussi savoir que je fais surement plus de choses que certaines filles de mon âge. Sans blâmer celles qui ne font rien de leur journée bien évidemment, je trouve qu’elles perdent quelque chose. J’étais moi-même comme ça il y a de cela 2 ans, et aujourd’hui, je ne sais pas comment je pourrais faire sans. C’est un moment où je peux me détendre et me défouler à la fois, penser à tout et à rien, un moment privilégié entre moi, et ma tête *schizo insiiiiiiiiiiiide*.

    Enfin, la fierté. Aujourd’hui, ce qui me motive le plus à avancer, c’est que le sport, mais surtout la course me rend fière de moi. J’ai appris à m’aimer, aimer ce que je fais et ce dont je suis capable. On prend confiance en soi, et ça, ça vaut tout l’or du monde.

     

     

    Crédits :

    Gifs : http://fitivate.tumblr.com/ & http://jayma-jones.tumblr.com/

    Un merci tout spécial à Louley pour avoir comblé mon manque d'inspiration, et maintenant chausse tes baskets et va courir !

    Pin It

    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique